… dont une partie sera à distance. C’est ainsi que les formateurs que j’ai accompagné hier dans un séminaire de travail à Orléans, avec ma collègue Elisabeth De Almeida, ont résumé leur projet de création pour 2011 et 2012. Ni tout à fait Formation à distance, ni tout à fait individualisation en présentiel, le dispositif qu’ils comptent mettre en œuvre s’appuiera sur les ressources et la logistique de la FOAD, afin de gérer des parcours d’apprentissage et de certification professionnelle permettant des entrées et sorties séquencées, ainsi que la prise en compte des projets professionnels, des projets de vie et des acquis. En anticipant l’application des mesures permettant la sécurisation des parcours, ces formateurs actent la non linéarité des itinéraires de formation et d’insertion, estompant ainsi les ruptures inhérentes aux aléas de la vie professionnelle et permettant aux apprenants de s’inscrire dans un temps long alternant périodes de formation et périodes de travail.

Occasion rêvée de repenser la pédagogie, l’accompagnement et l’alternance tout en se positionnant dans le paradigme du numérique ! En ces temps de vœux, souhaitons que cette initiative reflète une maturité enfin trouvée dans le domaine de l’instrumentation de la formation par le numérique, sortant de la dychotomie stérile présence/distance ou de rengaine du blended-learning, pour inventer le sur-mesure formatif.

L’individualisation des parcours de formation ouverte et à distance peut être en effet un concept fécond. Fondé tout à la fois sur l’usage des technologies de l’information et de communication, et donc sur une  logique d’organisation en réseau (électronique et humain), sur la notion de projet (individuel et collectif) et sur la priorité donnée au sujet apprenant comme acteur de ses apprentissages, il est sans aucune doute la solution la mieux adaptée à la finalité sociale de la formation, qui est de rendre les personnes capables  de choisir les données pertinentes dans un flot d’informations, de se former et de travailler avec d’autres personnes ou entités distantes, de formuler et de mener à bien des projets, de s’approprier leur pouvoir d’apprendre.

J’ai pour ma part introduit ce séminaire par le présentation du diaporama ci-dessous, dans lequel je défend l’idée que l’individualisation des parcours de Formation Ouverte et A distance, dans une perspective autonomisante, doit associer trois dynamiques complémentaires : la dynamique organisationnelle, qui ressort d’un travail d’ingénierie de formation, la dynamique intentionnelle, qui est du domaine de l’interaction entre le formateur et l’apprenant et enfin la dynamique sociale, qui se fonde sur l’interaction entre apprenants dans une perspective d’apprentissage mutuel et collaboratif

A lire également : Frédéric Haeuw : Individualisation et nouvelles modalités de formation : quelles articulations, quel avenir ? Actualité de la Formation Permanente n° 196 mai/juin 2005 (page 51-57)

Tag(s) : #Usages
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog