Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si vous êtes allé sur ce blog ces jours ci, vous avez peut-être pu voir des écrans de publicité à droite et à gauche. Rassurez-vous, je ne suis pas sponsorisé, et j’en ai moi même été étonné. J’ai relu attentivement les clauses de mon contrat qui me lie à Overblog et l’une d’elle précise en effet que « la société JFG Networks se réserve le droit d’inclure un bandeau publicitaire ou une fenêtre surgissante à caractère publicitaire sur le Site de l’utilisateur, quelque soit l’annonceur ». Ah oui, je n’avais pas lu, bien sûr, on a pris l’habitude de signer sans lire et voilà ce qui arrive. Mais bon, ce matin, il n’y en a plus, je ne sais pas pourquoi, peut-être parce que j’ai posé la question au service juridique.

Cela m’a toutefois alerté sur le fait que je n’ai rien publié depuis le 1er janvier ; ma vie est un peu bousculée  en ce moment mais ce n’est pas une raison pour ne pas vous donner de mes nouvelles.

Alors, en voici, dans le désordre :

Côté professionnel, j’attends avec impatience la sortie du « nouveau portail de la professionnalisation des emplois de la famille » qui va remplacer le site de l’IFEF. Cela n’a l’air de rien comme ça, mais c’est une véritable révolution qui se prépare, puisque nous allons enfin disposer d’un véritable outil de collaboration pour les salariés du particulier employeur et pour les organismes de formation labélisés, qui pourront créer des communautés de travail, renseigner leurs CV en ligne, compléter leurs e-porfolio, produire et recevoir de l’information dédiée en direct, etc. Vive le Web 2.0 et l’économie de la connaissance !

Dans la foulée, nous préparons activement un serious game (ou plutôt un social game), en partenariat avec Loustic, plate-forme rennaise spécialisée dans l’étude des usages des nouvelles technologies, et LIBEO, agence interactive spécialisée entre autre en serious games. Vesta, du nom de la déesse romaine du foyer, sera destiné à mettre les assistants de vie en situation professionnelle en simulant, sur la base d’un jeu sérieux, leur environnement de travail. La dimension « réseau social » fera bien sûr partie intégrante de l’outil de formation, ainsi que la dimension mobile.

Pour me permettre de rentrer plus facilement dans l’univers du mobile, mon employeur m’a doté d’un i-phone. Adrien Ferro             m’a dit qu’il y avait une vie avant et une vie après l’i-phone, et je sais pas trop ce qui m’attend ; je crains que le fait de pouvoir consulter mes mails à tout moment renforce mon addiction et m’empêche de profiter pleinement du temps qui passe, mais on verra. Je pense toutefois qu’il me faut apprendre à déconnecter mon ordinateur et mon i-phone lorsque je serais en réunion, pour ne pas passer à côté des choses qui se disent. A force d’être connecté en permanence, on risque de se déconnecter de la réalité. Cela me rappelle un édito du temps d’Algora dans lequel je disais que "rien ne remplacera jamais le parfum d’une vrai femme … "

J’ai aussi renoué des liens avec l’A-Graf, l’Association du Groupe de Recherche sur l’Autoformation en France, et j’espère bien pouvoir y être accepté, et contribuer ainsi à ses  travaux. Si l’axe autoformation n’est pas mis en avant comme tel dans mes chantiers à l’IFEF, il sous tend cependant toujours mon approche, dans une vision d’accomplissement de soi, de formation tout au long de la vie, de réseau d’apprentissage. Ce rapprochement vise à me permettre de reprendre une activité (modeste !) de recherche, qui correspond aussi à la nouvelle direction donnée
à mon poste, notamment dans  une visée européenne.

Et puis enfin, c’est en allant sur le site de l’A-Graf que j’ai appris la disparition de Gérard Mlékuz, qui fut un de mes mentors en écriture lorsque je travaillais pour le CUEEP et avec qui j’ai eu le privilège de publier un ouvrage  sur l’écriture praticienne
[1]. Je me souviendrais toujours de son époustouflante intervention lors du premier colloque sur l’autoformation à Nantes en 1994 où, en contrepoint de discours universitaires, il faut bien le dire, un peu pompeux et solennels, il nous avait, sans avoir l’air d’y toucher, déroulé le fil de sa vie et son rapport particulier et affectif aux médias. C’est à cette occasion que j’ai ressenti, avec mes émotions plus que mon intellect,  le sens du mot autoformation comme reconquête de sa propre existence.

gerard

1-      [1]HAEUW Frédéric et MLEKUZ Gérard (dir.), « AGRIMEDIA, un réseau de centres de ressources pour la formation agricole », les cahiers d’études du CUEEP, n° 35/36, sept. 1998

 

Tag(s) : #Humeur

Partager cet article

Repost 0