Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Enfin, quand je dis mon voisin, ce n’est pas tout à fait exact : disons plutôt que c’est une personne du village, que je n’ai pas encore identifiée, mais qui est suffisamment proche pour me faire  profiter, souvent l’après-midi, de ses entrainements musicaux. Car quand je dis qu’il joue de la trompette, ce n’est pas non plus tout à fait exact : disons plutôt qu’il apprend à en jouer, et qu’il n’est pas encore prêt, loin s’en faut, à donner un récital.

Mais ce qui pour d’autres pourrait constituer une source d’agacement est pour moi un vrai moment de bonheur.  C’est avec une oreille attentive que je suis, à distance, tous  ses progrès, admiratif de la régularité de ses entrainements, respectueux de la patience avec laquelle il recommence ses exercices pour obtenir l’accord juste, l’encourageant intérieurement à reprendre les morceaux plus ardus, appréhendant avec lui le passage délicat qu’il a toujours du mal à aborder, heureux avec lui lorsqu’il réussit une partie sans faute. Je suis comme ça, j’aime les gens qui apprennent, même si je ne les connais pas !  

C’est pourquoi, en ce début 2012, je souhaite à tous ceux qui me lisent, une année pleine de projets d’apprentissage. Négocier une formation avec son supérieur hiérarchique, s’inscrire à un club, retrouver le chemin de la fac, peu importe le moyen. Ce qui est vital en revanche est de s’interroger sur ce que vous souhaitez apprendre de nouveau cette année, se fixer des objectifs, planifier du temps pour apprendre, organiser ses ressources et surtout garder le cap !

Les années électorales sont souvent suivies de réformes importantes de l’éducation et de la formation. 2012 n’échappera pas à la règle, tous les candidats à la présidentielle ayant bien compris l’importance de l’enjeu. Mais il ne faudrait pas, sous le fallacieux principe d’efficacité, inféoder la formation au seul  objectif d’insertion professionnelle. Pour le jeune enfant qui doit tout apprendre pour développer son autonomie, pour l’adolescent qui apprend afin de s’insérer dans un métier mais aussi dans la citoyenneté active, pour l’adulte qui continue de se former pour rester au niveau, évoluer ou viser l’expertise professionnelle mais aussi s’épanouir dans l’activité de loisir qu’il aura choisie, pour la personne plus âgée qui apprend son métier de grand parent mais aussi, plus prosaïquement, à utiliser son téléphone portable dernier cri … les raisons d’apprendre et de se former  sont diversifiées et elles accompagnent tous les âges de vie. Une société qui prétend devenir cognitive doit se donner les moyens d’accompagner tous ces moments et tous les projets d’apprentissage, personnels comme  professionnels et la formation doit devenir un droit permanent. Toutes les propositions qui ne manqueront pas d’apparaitre dans les mois à venir (et les grandes manœuvres ont déjà commencées !) seront à regarder et analyser attentivement, mais sans fermeture d’esprit, sans rester bloqué dans une vision sclérosée de la formation  qui ne serait qu’un enjeu de négociation salariale. Ouvrir son regard sur la formation comme processus d’épanouissement personnel est sans aucun doute aussi un bon vœu à se faire mutuellement, pour les professionnels que nous sommes, en cette nouvelle année.

Je profite de ce premier billet de 2012 pour vous proposer plusieurs occasions de se rencontrer « pour de vrai » :

 

  • Tout d’abord, je participerais à la journée hommage à Gérard Mékluz  que l'équipe Trigone-CIREL du Laboratoire Cirel (Centre Interuniversitaire de Recherche en Éducation de Lille, EA 4354) et l'Agraf (Association Groupe de Recherche sur l’Autoformation en France)  organisent le 20 janvier à Lille.  Les compagnons de route de Gérard sont invités à témoigner de leur pratique pour montrer toute l'actualité de ses idées, et pour ce qui me concerne je présenterais une communication sur l’écriture praticienne.
  •  
  • Le 26 et 27 janvier, j’anime à Paris une formation sur « le e-learning : pourquoi comment ? ». Il reste des places, les renseignements  et inscriptions se font auprès de l’IPTR.
  •  
  • Enfin, je participe activement à la préparation d’un colloque avec l’Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme intitulé « face à l’illettrisme, les rencontres numériques de l’ANLCI » qui se tiendra à Lyon les 9 et 10 février prochain. Je vous invite à vous y inscrire nombreux et aussi à participer au wiki que je vais animer en amont de ces rencontres (voir sur le site de l’ANLCI).

 

A tous et toutes, encore une fois, je vous souhaite une bonne année 2012 et vous donne rendez-vous régulièrement sur  ce blog.

Mon voisin joue de la trompette
Tag(s) : #Humeur