Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J’ai animé hier la première séance d’une formation sur l’usage d’un tableau blanc interactif, auprès de l’équipe pédagogique de l’école St Nicolas de Verneuil-sur-Avre. TBI, objet technique qui fait irruption dans la salle de classe, qui intrigue, attire, captive les élèves et les enseignants, les inquiète aussi parfois. TBI, nouvel outil qui prolonge la main de l’enseignant, qui le spécialise, donc, selon l’expression de Michel Serres, en augmentant son potentiel de démonstration. Mais aussi TBI, nouvel espace de médiation et de médiatisation partagé, entre l’instituteur et son groupe d’élèves, chacun se l’appropriant à sa manière en fonction de sa finalité : apprendre pour les jeunes, et enseigner, ou plutôt aider à apprendre, pour l’adulte.

Quel plaisir d’animer un groupe où fusent les questions, au point que parfois, le stylet du tableau aurait pu servir de bâton de parole, comme dans les traditions africaines ! Et justement d’Afrique, il en fut question puisque j’ai retenu le logiciel Sankoré comme interface technologique. Créée à Tombouctou au Mali au XVème siècle, Sankoré est l’une des plus anciennes universités au monde, contemporaine de celles d’Oxford et de la Sorbonne. C’est aussi un programme gouvernemental français dédié au développement de l’éducation numérique libre et gratuite pour tous et en particulier pour l’Afrique. Enfin, c’est un écosystème ouvert à tous les enseignants pour la création, la diffusion et le partage des ressources éducatives numériques libres.

Parmi tous les logiciels de TBI, Open Sankoré est incontestablement celui qui a ma préférence. J’aime tout d’abord qu’une innovation technico-pédagogique puise sa source dans le berceau de l’humanité et s’inspire des traditions africaines. Plus prosaïquement j’aime son interface simple et intuitive, et son potentiel de création. J’aime aussi sa philosophie de la mutualisation, même si l’on peut regretter que les enseignants qui partagent leurs créations sur Planète-Sankoré ne prennent pas toujours le temps de décrire leurs ressources dans l’onglet « métadonnées » prévu à cette intention.

un exemple de page d'activité sur Sankoré

un exemple de page d'activité sur Sankoré

J’ai donc proposé hier après-midi une formation à la fois technique et pédagogique.

Technique car il faut apprendre à manipuler le stylet, à être à l’aise avec le jargon technologique, l’import/export des données, les différents types de fichiers… et ne pas craindre le bug. Ce n’est pas grave, on arrête tout et on recommence, ce sont les joies de l’informatique !

Pédagogique, pour tirer tout le profit possible de cet outil. J’ai ainsi présenté et illustré cinq types d’usage :

  • démontrer devant un groupe d’élèves et garder le cheminement de la démonstration pour y revenir autant que de besoin et en sortir une copie pour les élèves ;
  • partager son écran, pour commenter et annoter des images, des vidéos, des schémas… ;
  • proposer un espace d’interactivités, à partir d’exercices créés ou non pour le TBI ;
  • ouvrir une fenêtre sur le monde pour naviguer sur le web et rencontrer d’autres classes, d’autres élèves, d’autres cultures ;
  • s’approprier un nouvel outil de production collectif.

Les institutrices (et oui, que des femmes !) ont bien compris l’importance du temps de production en amont et qu’une re-scénarisation de leurs activités et de leurs supports pédagogiques allait être nécessaire. Elles ont compris aussi que leur manière d’enseigner allait changer, mais cette compréhension s’est faite dans l’enthousiasme et avec la foi du novateur. Le changement en question n’est pas nécessairement une remise en cause, mais souvent une amplification de ses choix pédagogiques initiaux, de ses valeurs et de ses convictions.

Sur le chemin du retour, je me plus à rêver de ce qu’auraient fait les pédagogues novateurs du début du XXème siècle s’ils avaient disposé d’un TBI. Probablement que toutes les classes d’Ovide Decroly auraient débuté par un tour d’horizon de l’actualité glanée sur les sites du monde entier ; Maria Montessori aurait inventé de nouveaux objets virtuels à manipuler sur le TBI pour aider l’enfant à se forger ses représentations ; Nul doute enfin que Célestin Freinet aurait été l'un des premiers à twitter, à créer un blog ou une page Facebook avec ses élèves…

Tag(s) : #Usages

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :